REPETITION

Publié le par Lucile Guérin

Un dimanche d'été, le premier de l'été 2016, le temps est mitigé. Nuage, vent, soleil, chaleur. Le comité des fêtes se réunissait à la ferme pour planifier la soirée de la Saint Jean la semaine suivante.

L'herbe n'a pas trop poussé, les fraises sont délicieuses il n'en restera pas assez pour tout le monde.

Alors question: nous mangeons dehors ou dedans. Finalement dehors mais à l'abri d'une pluie possible vu les nuages qui passent au-dessus de nous. Le kiosque est monté rapidement. Combien allons nous être? 5 voir 6. C'est vrai que Nicolas avait prévenu de sa venue il y a 10 jours. Pas de confirmation mais ce n'est pas le genre à se dédire. Justement le voilà avec Raphaëlle et Gabriel et Muriel. Paule nous prévient que Charlotte vient aussi avec Chaska et Matthieu et Claire (la maman de Matthieu). Bon, ça ira nous mettrons des rallonges à la table.

Après quelques préparatifs complémentaires nous voilà prêts à passer un bon moment ensemble.

Les 12 adultes et les 2 enfants prennent place pour déguster les toasts à l'apéro, les salades, divers et variées.
Les 12 adultes et les 2 enfants prennent place pour déguster les toasts à l'apéro, les salades, divers et variées.

Les 12 adultes et les 2 enfants prennent place pour déguster les toasts à l'apéro, les salades, divers et variées.

Une petite inquiétude tout de même, y aura-t-il assez de viande pour tout ce monde?

Pour les merguez tout va bien on se les partage .

La plancha est au travail. Les bonnes odeurs de grillades éveillent nos papilles. Nous comptons: juste 12 côtes d'agneau! Heureusement que les enfants n'en mangeront pas.

Bien grillées les cotelettes! elles seront accompagnées d'une fricasée de légumes.

Bien grillées les cotelettes! elles seront accompagnées d'une fricasée de légumes.

Nous voilà repus et comme nous sommes gourmands il restera une place pour le dessert; Surtout ne pas quitter la table, le tiramisu de Pierre est si délicieux que certains ont failli ne pas en avoir.

REPETITIONREPETITION

Le kiosque ne sert pas qu'a nous abriter. On peut y jouer, se cacher, le transformer en théâtre de marionnettes...

REPETITION

Ne perdons pas le fil, il s'agit d'organiser le samedi soir. La réunion sera brève, tout ira bien. Nous essayons de n'oublier personne. Déjà certains partent herboriser, jardiner, jouer avec les enfants.

Paule revient alors catastrophée: les tomates sont malades, le mildiou a sévi malgré les précautions prises. Il faut les traiter au plus vite;

Les pieds de tomates sous la serre percèe.

Les pieds de tomates sous la serre percèe.

Mais où est Pierre ?

REPETITION

C'est lui derrière, près de la vigne, il dégage les plantes envahisseuses.

Les petits rosiers vont bien. Pas de pucerons. Un peu de désherbage leur fera du bien.

REPETITIONREPETITION

Le temps passe vite. Les plus jeunes sont partis et le comité des fêtes se retrouve autour de la table pour l'heure du thé. Du thé mais pas que ça, un succulent kouglof de Pierre nous attend. Mais comment fait-il pour que le gâteau ne reste pas attacher au moule comme c'est souvent le cas ? Vraiment bien réussi.

REPETITIONREPETITION

Après quelques ajustements pour samedi soir chacun rejoint ses pénates. Jean enfourche son vélo, Pierre repart avec son moule vide sous le bras, Lucile et Émile emportent les bouteilles vides à jeter dans le conteneur à verre, Paule et Alain fermeront la maison non sans avoir aspergé les pieds de tomates de bouillie bordelaise. Il fait beau, les jardins renvoient des parfums de fleurs et de verdure qui ne nous donnent pas du tout envie de partir.

A samedi prochain pour la Saint Jean. C'était une répétition.

Commenter cet article