ET L'HERBE POUSSE TOUJOURS

Publié le par Lucile Guérin

L'équipe était venue en Avril nettoyer le jardin qui avait été laissé presque impeccable: regardez, voici des preuves.

Les cassissiers respirent prèts à la floraison, les pommes de terre sont plantées avant la lune descendante,Les cassissiers respirent prèts à la floraison, les pommes de terre sont plantées avant la lune descendante,

Les cassissiers respirent prèts à la floraison, les pommes de terre sont plantées avant la lune descendante,

Les myrtillers ont déjà des petits fruits, l'équipe peut repartir tranquille et revenir plus tard pour  les récoltes.Les myrtillers ont déjà des petits fruits, l'équipe peut repartir tranquille et revenir plus tard pour  les récoltes.

Les myrtillers ont déjà des petits fruits, l'équipe peut repartir tranquille et revenir plus tard pour les récoltes.

Alors le 15 juin c'est le retour au pays.

Quelle ne fut pas la surprise en arrivant sur le terrain.

Des herbes plus hautes que les fermières, le chemin qui mène au jardin se devine, il faut dégager le passage à la faucille.Des herbes plus hautes que les fermières, le chemin qui mène au jardin se devine, il faut dégager le passage à la faucille.

Des herbes plus hautes que les fermières, le chemin qui mène au jardin se devine, il faut dégager le passage à la faucille.

Chaleur et pluie ont favorisé la pousse de l'herbe mais pour le reste ? Il fallait aller voir.Chaleur et pluie ont favorisé la pousse de l'herbe mais pour le reste ? Il fallait aller voir.

Chaleur et pluie ont favorisé la pousse de l'herbe mais pour le reste ? Il fallait aller voir.

Les fraisiers sont envahis par les fougères, le liseron et d'autres herbes qui leurs cachent le soleil.

Les pieds de pommes de terre sont bien là et ont profité, quant aux myrtilliers de Pierre, on les devine plus qu'on ne les voit.

Les pdt dégagées,                          les myrtilliers camouflésLes pdt dégagées,                          les myrtilliers camouflés

Les pdt dégagées, les myrtilliers camouflés

Alors il faut s'y remettre. La terre humide est facile à travailler, il faudra deux jours pour rendre au jardin un air de culture.

L'herbe s'entasse sur le composte qui atteint rapidement les 2 mètres.

ET L'HERBE POUSSE TOUJOURS
ET L'HERBE POUSSE TOUJOURS
ET L'HERBE POUSSE TOUJOURSET L'HERBE POUSSE TOUJOURS
ET L'HERBE POUSSE TOUJOURS

Profitant du beau temps les pommes de terre sont buttées, les fraisiers se redressent pour saisir les rayons de soleil qui font rougir les fraises à vue d’œil, les pieds de tomates et les courges trouvent leur place malgré l'occupation du terrain à 90%.

Le sécateur s'agite, les apétits sont aiquisés par le parfum des fraises et les fleurs savages viennent décorer la maison.Le sécateur s'agite, les apétits sont aiquisés par le parfum des fraises et les fleurs savages viennent décorer la maison.
Le sécateur s'agite, les apétits sont aiquisés par le parfum des fraises et les fleurs savages viennent décorer la maison.

Le sécateur s'agite, les apétits sont aiquisés par le parfum des fraises et les fleurs savages viennent décorer la maison.

La mission est terminée. Dommage que beaucoup de fraises ne soient pas encore mûres, il faudra revenir les cueillir.

Avant de repartir, des précautions sont à prendre: pièges à limaces et cendre pour que ces dernières piétinent et abri à tomates contre le mildiou viendront clôturer ces travaux des champs.

ET L'HERBE POUSSE TOUJOURSET L'HERBE POUSSE TOUJOURS

Rien ne dit que l'herbe ne va pas repousser d'ici la prochaine visite au jardin des Gardebois.

Commenter cet article

claude 23/06/2016 03:41

Quel travail ! Félicitations ! A New York aussi il y a des fraises mais elles sont peu parfumées et dures à équeuter. Celles d'Arleuf donnent envie !