Ah belle marquise !

Publié le par Lucile Guérin

Les dimanches passent et se suivent. Ils ont l'air tous pareils. Les convives arrivent à la ferme. La table est dressée. On y place ce que chacun apporte. Le déjeuner commence, entrées, plat fait maison et suivant l'auteur, boissons... La conversation s'anime, les blagues fusent, les infos parcourent le groupe. Puis le dessert, celui de Pierre et quelquefois un autre. Le café.

C'est l'heure! la table se vide, chacun part à ses occupations. Cela peut être la sieste ou le jardinage, le bricolage, la promenade s'il fait beau. Une vraie fourmilière !

Ah belle marquise !
Ah belle marquise !

Mais un chantier va occuper plus particulièrement les gens du lieu.

Perché pour nettoyer, gratter, libérer le verre abîmé par la grèle tombée en juin 2014 et qui a endommagée la MARQUISE

Perché pour nettoyer, gratter, libérer le verre abîmé par la grèle tombée en juin 2014 et qui a endommagée la MARQUISE

Nous avons bien cherché un verrier qui pouvait intervenir professionnellement mais devant le silence nous entamons les travaux.

Et petit à petit, chaque dimanche de beau temps, nous grimpons en haut de l'échelle pour soigner et penser la Marquise

Ah belle marquise !
Ah belle marquise !Ah belle marquise !
Ah belle marquise !

Après le nettoyage, la peinture.

Pas facile d'atteindre toutes les parties métalliques. Il faut ruser.

Ah belle marquise !
Ah belle marquise !

Reste l'étape la plus délicate: remplacer les vitres cassées. Il faudrait de grands bras ou bien un échafaudage. Diverses solutions sont envisagées.

Pierre fabrique alors des patrons avec la plus grande précision possible. Le temps passe et la tâche nous parait de plus en plus périlleuse.

Ah belle marquise !

Un travail qui s'est étendu de mai à novembre 2015. Puis l'hiver est arrivé. Que faire?

La mise en place des vitres est quand même un exercice périlleux !

Et ce dimanche 14 février 2016 en arrivant à la ferme nous avons le plaisir de découvrir :

Ah belle marquise !
Ah belle marquise !

Une Marquise remise à neuf.

Émile nous a trouvé une entreprise qui est venue terminer le travail et voilà !

Il peut pleuvoir, la porte d'entrée est à l'abri.

Commenter cet article

emile 15/02/2016 11:57

Nous avons pensé à panser la Marquise !

claude 14/02/2016 22:22

bravo ! splendide ! mais bientôt mars, espérons que les giboulées ne vont pas casser ce beau travail !
Claude