A la nuit tombante

Publié le par Lucile Guérin

Hier dimanche 23 novembre vers 17h je me suis dis "tiens, si j'allais faire un tour à Villecresnes voir si Paule y est toujours". Comme le téléphone ne répondait pas je me rendais là-bas sans trop d'espoir de trouver âme qui vive d'autant plus que les poules n'y sont plus. (voir l'article précédent).

Me voilà devant la grille. Pas de lumière par la fenêtre de la salle à manger mais des voitures devant que je reconnais.

Alors j’avance dans l'herbe mouillée et arrive au sous-sol et là quelle surprise

A la nuit tombante

Jean, Pascal et Charlotte s'activent pour réparer le puits de dérive du bateau. Fidèles à leur engagement, ils travaillent avec sérieux en rêvant à la prochaine mise à l'eau.

Je continue mon petit tour et rencontre Pierre.

A la nuit tombante

puis dans le jardin à la lueur du réverbère, la fermière s'active à récolter des topinambours.

A la nuit tombante

Il y en a pour tout le monde. Super récolte.

A la nuit tombante

Et là surprise qui je vois arriver vers moi ? Maëlle, toujours souriante.

A la nuit tombante

J'ai eu raison de venir.

Nous rentrons prendre le thé accompagné de la brioche de Pierre, de la quiche au saumon de Jean ou du Baba au rhum de Lucile suivant les goûts.

Paule vérifie que les potirons sont en bonne santé. Il faut qu'ils tiennent jusqu'à Noël pour la fameuse soupe du réveillon.

A la nuit tombante

Puis chacun est reparti vers sa demeure en se donnant rendez-vous à dimanche prochain.

Commenter cet article

Lucile 24/11/2014 15:34

C'est moins drôle que toi. Pas de mise en scène...
Pourquoi le téléphone de Paule ne répondait pas ? Il était resté dans sa voiture.
LG

claude 24/11/2014 12:20

Je vois que je n'ai plus besoin d'aller à Villecresnes ; le reportage est très bien assuré ! Claude